Mahanaïms

L’Eglise Chrétienne Maranatha a un espace dans le but de transmettre l’enseignement de la doctrine révélée par le Seigneur. Ce sont les Mahanaïms, qui opèrent sur tout le territoire national et à l’étranger.

Il y a actuellement 60 unités, dont la première, Mahanaïm de Domingos Martins, fondée dans les années 1970, est située dans un site au milieu de la forêt atlantique, dans la région de Domingos Martins, à 40 kilomètres de Vitória, capitale d’Espírito Santo.

Crédito: TV Record

Séminaire au Maanaim de Governador Valadares

Avec sa propre infrastructure et sa propre méthode d’administration, le lieu est également appelé “Cidade Mahanaïm “, où se trouve la diffusion de toute la doctrine de l’Œuvre que le Saint-Esprit de Dieu a accomplie dans l’Église. Son espace a une large structure de surveillance par la télévision en circuit fermé (CCTV), la collecte sélective des déchets et le contrôle automatisé de son usine, avec un large réseau de communications par walkie-talkie.

Actuellement, il a une extension d’environ 52,1 acres, 200 000 m² de surface pavée et une superficie construite de plus de 30 000 m², avec la capacité de rassembler jusqu’à 4 000 personnes par séminaire tous les quinze jours.

Les Mahanaïms sont également destinés à la tenue des événements de l’Église Chrétienne Maranatha. Ce sont des lieux agréables, avec toutes les conditions pour que les membres puissent absorber l’apprentissage et la connaissance de ce que le Seigneur Dieu a opéré au milieu de l’Église.

Le Maanaim de Domingos Martins, outre un espace bucolique et agréable, fait également partie d’un travail d’incitation à la préservation et à l’éducation à l’environnement. Il se concentre sur la stratégie fondamentale de durabilité prônée par l’ICM auprès de ses membres à travers le monde.

Crédito: TV Web Maanaim

Atelier environnementale à Maanaim par Domingos Martins

Éducation environnementale

Le processus d’éducation environnementale a toujours existé à Domingos Martins, avec la collecte sélective des ordures, la destination correcte, l’utilisation de la matière organique dans le compost pour les plantes et les jardins situés sur le site.

Mais en 2014, préoccupés par la pénurie d’eau, les dirigeants de l’Église Chrétienne Maranatha ont également lancé un projet de durabilité de l’eau dans l’État d’Espírito Santo.

Actuellement, la consommation d’eau à Mahanaïm est de 180 litres / jour, ce qui correspond à environ 637 380 litres par jour d’eau potable, compte tenu d’une population moyenne de 3 541 personnes par séminaire.

Pour cette raison, l’usine de traitement de l’eau de réutilisation a été développée, capable de traiter 6 litres d’eaux usées par seconde, transformant cet effluent dans l’eau dans des conditions à réutiliser. Tout ce processus se fait à travers la station de traitement des eaux (ETA) de Mahanaïm.

Les procédures, définies par ABNT 13.969 / 97 comme classes 2 et 3, garantissent l’eau sanitaire dans des conditions d’utilisation à des fins non potables, telles que le nettoyage des routes, les rejets de navires sanitaires et d’autres fins normalisées.

En plus d’être une attitude envers l’utilisation durable des ressources en eau, elle réduit également les coûts et évite la libération de produits chimiques indésirables utilisés dans le traitement de l’eau dans l’environnement. La durabilité de la planète est l’un de nos principes fondamentaux pour l’Église Chrétienne Maranatha.

Reboisement

Parce que Maanaim do Espirito Santo est durable dans tous les aspects, il produit également un nouveau projet de reforestation dans son petit espace ouvert, à travers un projet d’éducation environnementale qui a une participation spéciale des enfants, des intermédiaires et des adolescents de l’Église Chrétienne Maranatha.